Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Semaine 3

Semaine 3

** Sommaire **

Les épices, nos alliées minceur

Échapper au sel 

Les 10 commandements pour sortir au resto 

10 bons trucs pour vos courses minceur !

 Votre liste d'épicerie pour cette semaine

Votre menu de cette semaine :

 Dimanche

 Lundi

 Mardi

 Mercredi

 Jeudi

 Vendredi

 Samedi

Vos sélections pour cette semaine de notre livre de recettes 

Vos exercices de cette semaine 

 

 

 

Vous voici donc au début de votre troisième semaine. Vous venez de passer l’un des moments les plus délicats de la phase d’amaigrissement de votre programme : la mise en route.

Pendant ces deux premières semaines, vous avez totalement modifié vos habitudes alimentaires, et parfois de façon drastique. Et vous avez tenu ! Vous vous rendez compte que votre appétit est plus modéré. Le grignotage a fait place à une collation, que vous ne prenez pas toujours, d’ailleurs.

Votre perte de poids continue cette semaine. Il est possible qu’elle soit un peu moins importante. Elle devrait se situer au alentour de 500 g par semaine si vous êtes une femme et de 1 kg par semaine si vous êtes un homme. En effet, votre corps a commencé à « économiser ». Il économise et dépense moins puisque vous lui avez fourni beaucoup moins d’énergie ces derniers temps.

 

LE BUT DE LA SEMAINE

  Mieux connaître les épices et leurs bienfaits !

  Continuer à maigrir de 500 g à 1 kg supplémentaire cette semaine

  4 erreurs à éviter quand vous marchez 

 Remplir votre suivi de la semaine.

 

 

 

 

 Les épices, nos alliées minceur

Trouvez de nouvelles saveurs

Les épices, les herbes et les condiments sont une façon simple d’avoir accès à des goûts nouveaux, parfois exotiques, un véritable rayon de soleil dans votre assiette. En tout cas, une assurance contre l’alimentation terne. Vous avez aussi à votre disposition des produits au goût marqué comme la moutarde ou la harissa si vous êtes courageux. Les oignons, l’ail et les échalotes sont autant d’options pour élargir votre horizon culinaire.

Les épices, nos alliées minceur

Avec les épices, cuisinez savoureux, sain et léger !

Savoureuses, légères et anti-graisses, les épices permettent d’alléger vos repas tout en vous régalant. Découvrez les atouts minceur de ces ingrédients venus de loin… et adoptez-les dans votre alimentation quotidienne !

Les épices peuvent nous aider à mincir dans le cadre d’une alimentation équilibrée. Et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elles permettent de cuisiner plus sainement. D’habitude, pour donner du goût aux aliments, on ajoute du gras, du sel, du sucre... Bref, que des ingrédients pas très recommandés quand on surveille sa ligne ! Conséquences : on consomme des calories en plus. Attention donc à la prise de poids mais aussi à la rétention d’eau, au cholestérol, à l’hypertension, etc.

En misant sur les épices minceur pour agrémenter ses plats, fini tous ces problèmes. On cuisine plus sainement car les épices suffisent pour relever toutes les préparations. Essayez par exemple de remplacer la vinaigrette dans votre salade de carottes râpées par du gingembre frais, oubliez le beurre sur les haricots verts et ajoutez un mélange de curcuma, de curry et de cumin… Non seulement, vous profitez de tous les bienfaits des épices, mais aussi vous redécouvrez le plaisir de manger des légumes savoureux ! 

Misez aussi sur les épices minceur en dessert. Si vous adorez les desserts à base de pomme (tarte, crumble…), pensez à y ajouter une bonne dose de cannelle. Celle-ci vous permettra de diminuer de moitié la quantité de sucre, et vous profiterez aussi des effets coupe-faim de la cannelle. Sans compter le goût délicieux de cette épice ! Que demander de plus ? 

Si, aujourd’hui, vous savez que vous allez faire un repas un peu gras, misez sur les épices. Celles-ci peuvent limiter les effets négatifs de ces repas riches en graisses. Une étude américaine* a récemment démontré qu’épicer ses repas avec du curcuma, de la cannelle, du piment ou du poivre pouvait aider à contrer les effets négatifs des repas très riches en graisses. 

Pour cela, les chercheurs de l'université de Pennsylvanie ont fait l’expérience sur six hommes en surpoids, mais en bonne santé : ceux-ci devaient prendre, en même temps qu’un repas très gras, un mélange de 14 g d’épices (cannelle, curcuma, poivre, clous de girofle, paprika…). Grâce à une série de prises de sang réalisées dans les heures qui ont suivi, ils ont constaté que l’ajout d’épices a permis de réduire le taux de triglycérides jusqu’à 30 % par rapport à un repas sans épices. A table ou en cuisine, ayez donc toujours le réflexe épices : c’est excellent pour votre santé, et pour votre ligne ! 

La cannelle, une épice coupe-faim

Vous adorez le goût et le parfum de la cannelle ? Réjouissez-vous: cette épice a aussi des vertus minceur prouvées, grâce à son effet coupe-faim. Intéressant quand on surveille sa ligne !

Une envie de grignoter vous assaille dans l’après-midi ? Dégainez la cannelle ! Cette épice a en effet des vertus coupe-faim, notamment en cas d’envie de sucre. De plus, elle se révèle bien utile dans le cadre d’un régime minceur. En effet, elle aide l’organisme à mieux équilibrer sa glycémie et à réguler sa production d’insuline.

Résultat : il métabolise mieux le sucre, et la prise de poids est évitée. Voilà pourquoi, par ailleurs, elle joue un vrai rôle dans la prévention et l’amélioration du diabète de type 2. En Asie, soulignons que la cannelle est parfois d’ailleurs appelée « insuline du pauvre ».

Plusieurs études scientifiques ont confirmé ces bienfaits coupe-faim de cette épice. Ainsi, des chercheurs ont mesuré à quelle vitesse se vidait l’estomac de 14 sujets en bonne santé avec des niveaux normaux de glycémie à jeun après avoir mangé, pour les uns, 300 g de pudding, et pour les autres, la même quantité de pudding agrémentée de 6 g de cannelle.

Ils ont constaté que la cannelle augmentait de 34,5 à 37 % le temps que l’estomac prenait pour se vider, retardant ainsi la montée des niveaux de glucose sanguin. Et par la même, la sensation de faim !

Comment profiter des effets coupe-faim de la cannelle ? C’est tout simple, il suffit de la respirer et/ou de la consommer. Pour cela, plusieurs solutions :

• Préparez-vous un thé ou une tisane aromatisée à la cannelle, en ajoutant un bâton de cannelle ou 1 cuillère à café de cannelle en poudre. Laissez infuser quelques minutes et buvez. Votre envie de sucre devrait s’envoler !

• Composez votre petite boîte odorante avec un bâton de cannelle, une gousse de vanille, quelques écorces d’orange et/ou de citron, éventuellement quelques gouttes d’huile essentielle de cannelle. Dès que vous avez une envie de sucre, ouvrez la boite et respirez calmement. L’envie de grignoter devrait rapidement disparaître.

• Vous pouvez également utiliser de l’huile essentielle de cannelle : déposez-en une goutte sur un comprimé neutre, et laissez fondre dans la bouche dès que l’envie de sucré se fait ressentir. Autre astuce : ouvrir le flacon d’huile essentielle de cannelle, et respirer son parfum pendant quelques secondes. A faire plusieurs fois par jour si nécessaire.

Vous pouvez aussi profiter des bienfaits minceur et coupe-faim de la cannelle en la cuisinant au quotidien. Vous profiterez ainsi de ces multiples atouts :

• Dans les desserts, elle vous permettra de réduire la dose de sucre… tout en apportant un petit goût délicieux en plus ! Parsemez-en sur tous vos desserts à base de fruits, dans vos crèmes, dans vos produits laitiers (yaourts, fromages blancs…).  

• Vous profiterez également de ses effets coupe-faim. Ainsi, il vous sera plus facile de résister à l’appel d’une deuxième part de gâteau…

• Fini également la hausse du niveau du glucose sanguin après le repas, qui vous rend en général tout raplapla !

Et vous profiterez par la même occasion de tous les autres atouts santé de la cannelle. Car c’est prouvé, elle agit également contre les aigreurs d’estomac, elle fait baisser le taux de mauvais cholestérol, elle stimule le système immunitaire, aide à lutter contre la fatigue et les petits coups de blues, permet de mieux digérer… Bref, que des avantages !

7 épices minceur à découvrir

Dans la médecine traditionnelle indienne, la cardamome est utilisée pour ses vertus anti-graisses. Vous pouvez profiter de ses bienfaits - et de son parfum incomparable - en en ajoutant par exemple une petite gousse dans votre café ou votre thé. Autre idée : laisser infuser une cuillerée de graines de cardamome dans une tasse d’eau bouillante à feu doux pendant 10 minutes, et boire cette préparation après les repas.

La vanille est un excellent remède en cas de stress, d’anxiété, d’angoisse… Elle peut donc calmer votre faim ou votre envie de grignoter quand celles-ci sont d’origine psychologique. De plus, grâce à son parfum doux et délicieux, elle peut aisément remplacer tout ou partie du sucre dans vos desserts. Et voilà des calories en moins !

Le clou de girofle est également un bon allié minceur : mâchez-en un quand l’envie de grignoter vous prend. Grâce à ses effets légèrement anesthésiants, cette épice va vous « endormir » les papilles, et donc l’envie de sucré en même temps ! Vous pouvez aussi profiter de son effet coupe-faim dans un petit thé aux épices maison, à préparer avec du thé vert, un bâton de cannelle, quelques graines de cardamome…

La cannelle est la star des épices minceur ! Elle a un effet coupe-faim bien utile quand l’envie de grignoter sucré vous assaille. De plus, elle aide l’organisme à mieux réguler son taux de sucre sanguin, ce qui évite de le stocker sous forme de graisse. On n’hésite donc pas à ajouter quelques pincées de cannelle dans ses desserts (et ses plats salés) ou dans son thé. Ou même simplement à la respirer !

Outre ses nombreuses vertus santé (notamment contre le cancer), le curcuma aide à mieux digérer, et à mieux assimiler les graisses. Cela a été confirmé par plusieurs études scientifiques. On peut donc prendre l’habitude d’en ajouter quelques pincées dans les vinaigrettes, sur les légumes, dans les gratins…

Le piment est également un excellent allié quand on surveille sa ligne. En effet, l’un de ses composants, la capsaïcine est une arme efficace pour combattre et éliminer le gras. De plus, elle permet d’accélérer le métabolisme et aide à diminuer le taux de sucre dans le sang (qui est un des facteurs de la prise de poids).

Les graines de fenouil, enfin, sont aussi un excellent coupe-faim, connu depuis des siècles. On raconte par exemple que les athlètes grecs en mâchaient pour tromper leur faim, et donc ne pas prendre de poids inutilement. Alors faites comme eux : en cas de fringale, prenez l’habitude de mâcher quelques graines de fenouil. En plus, c’est délicieux, ça aide à mieux digérer, et c’est excellent pour l’haleine.

 

Échapper au sel 

Limiter sa consommation de sel sans manger des aliments fades n'est pas une impossible gageure. Il existe en effet plusieurs alternatives au sempiternel sodium. Si vous êtes curieuse, vous pourrez même découvrir des goûts exotiques et inattendus !

Quelques conseils de cuisson :

  • Choisissez les cuissons qui préservent la saveur des aliments : vapeur, papillote, étouffée... 
  • Privilégiez certains légumes (chou, céleri...), poissons (lotte, maquereau...), viandes (agneau, boeuf...) qui ont une saveur suffisamment prononcée pour ne pas être salés. 
  • Relevez vos volailles et poissons blancs d'une julienne ou fondue de légumes (poireaux, fenouil, etc.), d'une pointe d'huile d'olive, de jus de citron ou de vin blanc (l'alcool s'évapore à la cuisson). 
  • Pour les pâtes, réalisez des sauces-maison à base de tomates fraîches ou surgelées. 
  • Pour des aliments qui cuisent à l'eau, salez l'eau avant de les plonger. Ainsi, ils perdront moins de leurs composés aromatiques hydrosolubles. 

    Le délice des épices


    Plusieurs condiments permettent de relever le goût des aliments sans danger pour votre régime. En les ajoutant à vos plats, vous oublierez que vous n'avez pas utilisé de sel. 

    Parmi les meilleurs candidats, on citera :
  • le paprika,
  • le basilic,
  • le thym,
  • le laurier,
  • l'ail,
  • la poudre d'oignons.

    Vous pouvez préparer des mélanges d'assaisonnements sans sel à partir de ces herbes et épices. Elles ne contiennent pas de chlorure de sodium et ajoutent beaucoup de saveur aux aliments. Si vous êtes d'un tempérament aventureux en cuisine, n'hésitez pas non plus à tester la célèbre sauce chinoise monoglutamate (Vi-Sinh). Elle fait mieux ressortir le goût des produits eux-mêmes tels que la viande, le poisson, les légumes et peut avantageusement remplacer le sel.
    D'autres condiments, comme la moutarde de régime, peuvent également faire l'affaire.

    Un substitut à connaître


    Le chlorure de potassium est un excellent substitut gustatif au sel et la différence entre les deux n'est pas facile à déceler. Il peut donc être un bon substitut au sel. Toutefois, lorsque l'on prend du chlorure de potassium, il faut rester vigilant et garder la main très légère. Le risque en cas d'abus serait de dépasser les apports recommandés… en chlore pour l'organisme. Ce n'est pas le but non plus !

 Le sel est partout

Pour commencer cette semaine consacrée à la façon de maîtriser sa consommation de sel, nous allons passer en revue les (nombreux !) aliments dont la richesse en sodium est excessive. Il vous appartiendra évidemment d'en limiter la consommation !

Les suspects habituels


Notre apport en sel vient en général à 80 % des préparations alimentaires industrielles, et seulement à 20 % de notre salière. Sans surprise, le sel se retrouve principalement dans des aliments déconseillés pendant les régimes comme :

  • Les biscuits apéritifs et les amuse-gueules, 
  • La charcuterie : bacon, lard, jambon, lardons, divers pâtés et… les petits salés,
  • Certains fromages comme la feta ou ceux que l'on tartine comme le St-Moret et la Vache qui rit,
  • Les condiments comme le ketchup, la moutarde, la vinaigrette, les sauces barbecue ou asiatiques (Nuoc Mam).

    Le sel étant un excellent conservateur, évitez également les plats prêts à réchauffer, les sauces prêtes à l'emploi, les soupes en sachet, les plats surgelés ou les viandes en conserve. Inutile de préciser que les sandwichs ou les frites achetées dans les fast-foods, eux aussi saturés de sels, sont à proscrire d'urgence.

    Des complices imprévus


    En matière de sodium, certains aliments considérés comme sains et recommandables dans le cadre d'un régime hypocalorique peuvent se révéler trop riches en sel. Il faut donc éviter d'en consommer tous les jours. Attention car parmi eux, on trouve d'excellents produits que nous recommandons chaudement pour perdre du poids :
  • Certains poissons (les sardines, le thon, le saumon, surtout s'il est fumé)
  • Les légumes marinés (comme la choucroute ou le jus de tomate), les cornichons à l'aneth, les olives, les betteraves au vinaigre…
  • L'eau gazéifiée et certaines eaux minérales.

    Certains médicaments contiennent eux aussi du sel (le taux de sodium est bien sûr précisé sur les étiquettes). Parmi eux les comprimés effervescents (aspirine, efféralgan, etc.), certains laxatifs et antiacides (notamment le bicarbonate de soude). Pendant votre régime demandez donc à votre pharmacien de vous conseiller et de prendre le taux de sel en considération.

    Les innocents


    Soyez toutefois rassuré, il existe des aliments qui parviennent à concilier goût, pauvreté en sel et qualité nutritionnelle. Parmi eux, vous trouverez : 
  • Les différentes huiles,
  • Des féculents comme les pâtes aux œufs cuites ou le riz complet,
  • Des fruits comme la banane, le pamplemousse ou la pomme,
  • Des légumes comme les courgettes.

    Sachez aussi que des aliments moins courants comme la mirabelle, les champignons cuits ou le maïs doux sont eux aussi recommandés pour leur faible teneur en sel. 


 

 Les 10 commandements pour sortir au resto 

Le resto est une épreuve terrible lorsqu'on surveille sa ligne ! Plats alléchants mais trop riches, portions généreuses… difficile de résister ! Alors pour éviter une soirée excessivement calorique, voici 10 commandements tout simples pour manger malin et léger même au resto !

Commandement n°1 : Vous garderez toujours à l'esprit la notion de modération.Vous risquez de retrouver dans votre assiette une portion trop importante. Pourquoi ne pas anticiper et décider, avant de passer commande, de faire moitié-moitié avec une amie. 

Commandement n°2 : Buvez un grand verre d'eau avant le repas. De cette façon, votre creux sera comblé pour quelques instants : vous serez moins tentée de commander à profusion.

Commandement n°3 : Dégustez lentement deux tranches de pain avant le repas. Vous mangerez moins pendant le repas. Votre cerveau enregistrera les 25 g de glucides apportés par le pain et le centre de satiété se mettra alors en route.

Commandement n°4 : Choisissez un jus de tomate ou de l'eau pétillante pour l'apéritif. Evitez en priorité l'alcool et les jus de fruit qui vont vous donner faim.

Commandement n°5 : Évitez de prendre trois plats. Choisissez plutôt une entrée et un plat principal ou bien un plat principal et un dessert. Et si vous n'avez pas le choix, vous n'êtes certainement pas obligée de tout manger !

Commandement n°6 : Commencez par une entrée légère, comme un bouillon, une assiette de crudités ou une salade mixte. Demandez à ce que la salade ne soit pas assaisonnée et faites votre sauce vous-même. Vous pouvez aussi faire un repas avec deux entrées, pourquoi pas ?

Commandement n° 7 : Privilégiez le poisson pour vos plats. Pour une viande, demandez une grillade nature sans beurre ! en accompagnement, préférez toujours les légumes verts et les pommes de terre vapeur aux frites …

Commandement n°8 : Ne mangez pas de fromage et de dessert si vous n'avez plus faim. Et si vous avez encore faim, choisissez alors des sorbets ou une salade de fruits.

Commandement n°9 : Buvez le strict minimum d'alcool. Celui-ci est à déconseiller pendant et APRES un régime : il est vivement recommandé de boire avec beaucoup de modération. Si vous en ressentez le besoin, pour la convivialité par exemple, buvez un petit verre de vin. Mais après, tenez-vous en à l'eau ou aux boissons rafraîchissantes light.

Commandement n°10 : Cessez de manger dès que vous pensez être rassasiée.Pas plus au restaurant qu'ailleurs, vous n'êtes tenue de vider votre assiette. Arrêtez-vous donc avant d'avoir trop mangé. Et mangez lentement, vous aurez une plus grande sensation de satiété et profiterez mieux de votre repas.

Déchiffrez aussi vos menus !



Voici quelques termes courants qui viennent apporter des précisions sur les quantités de chaque plat ou chaque portion : 
• Beaucoup de graisses : beurré, crémeux, croustillant, croquant, frit, pané, sauté.
• Grosses portions : double, grande, géante, king size, suprême
• Portions raisonnables : amuse-bouche, classique, hors d'œuvre, mini

Toutes ces astuces sont à garder à l'esprit à chaque fois que vous entrez dans un restaurant. Rappelez-vous que les menus sont rédigés de telle façon qu'ils vous encouragent à commander au-delà de vos besoins réels. Apprenez à lire entre les lignes, vous limiterez votre consommation…

Bon appétit ;)

 

 

10 bons trucs pour vos courses minceur !

Dans un supermarché, rien n'est laissé au hasard : tout est étudié pour vous inciter à acheter plus. De l'emplacement des produits à la mise en avant des articles, en passant par la musique et la lumière, tout est là pour vous tenter !

Voici comment déjouer quelques pièges grossiers et faire vos courses habilement…

Tout d'abord, LA règle d'or : évitez de faire les courses quand vous mourrez de faim !

Des pièges à tous les rayons


Veillez à ce que votre caddy comporte les aliments et les proportions conseillés dans la pyramide alimentaire...

  1. Sachez que les légumes les plus populaires sont placés à l'extrémité du magasin de sorte que vous traversez tout le magasin et que vous passez donc devant tous les rayons. 

  2. N'oubliez pas de donner à manger à vos enfants avant de partir aux courses avec eux, sinon ils ne contrôleront pas leurs envies ! 

  3. Faites attention à l'emplacement des produits. Vous remarquerez que les plus chers sont souvent placés à la hauteur des yeux tandis que les "premiers prix" se trouvent tout en haut ou tout en bas. 

  4. Intéressez vous aux étiquettes des produits. Regardez le poids, le nombre de portions, les ingrédients et les éléments nutritifs de l'aliment. 

  5. Pains, céréales, riz et pâtes
    Si vous achetez des préparations variées, lisez bien les conseils de préparation. Souvent il faut y ajouter du beurre ou des oeufs ! Sachez aussi que le riz completcontient 3 fois plus de fibre qu'un riz classique et que les céréales sucrées contiennent autant de sucre que les céréales non sucrées auxquelleq on rajoute une cuillère à café de sucre. 

  6. Fruits et légumes
    Plus un légume est foncé plus il est riche au niveau nutritif (épinards, cresson...). Les fruits orange ou rouge foncés fournissent plus de vitamines C et A. La plupart des fruit contiennent environ 150 kcal., hormis l'avocat qui, lui, est bien plus riche.

  7. Produits laitiers
    Optez pour les produits laitiers allégés car ils fournissent autant de calcium que les non allégés. Préférez le lait demi écrémé et les yaourts nature ou 0 % aux fruits ou du fromage blanc allégé.

  8. Viande, volaille, poisson, œufs
    La viande blanche est moins grasse que la rouge. Choisissez des morceaux de viandes maigres comme le filet mignon, l'aloyau, les côtelettes de porc et d'agneau et les brochettes ou gigots d'agneau. Les viandes portant l'étiquette "premier choix" sont généralement plus maigres.
    Pensez à acheter du poisson frais, surgelé ou en conserve au naturel. Pour le thon et les sardines, évitez de les prendre à l'huile. 

  9. Boissons
    Organisez-vous pour boire un maximum d'eau ! Changez régulièrement d'eau minérale, testez différentes marques. Si vous souhaitez du changement, optez pour des eau aromatisées au citron ou à la fraise qui sont très peu caloriques si vous les choisissez sans sucre.

  10. Huiles et matières grasses
    Pour vos huiles, préférez l'huile d'olive, très bonne pour la santé, pour votre régime et dont la saveur est établie ! Evitez l'huile d'arachide, qui est au bas de la liste par rapport aux huiles d'olive, de tournesol et de colza.


Quant au rayon "sucreries, friandises et chocolats", mieux vaut courir à toutes jambes quand vous vous en approchez...

Allez, bonnes courses ;)

 

Votre liste d'épicerie pour cette semaine

 

 

Vos sélections pour cette semaine de notre livre de recettes 

 ATTENTION : les ingrédients des recettes proposées dans le plan repas ne sont pas inclus dans la liste des courses. Pour les trouver, il vous suffit de cliquer sur la recette proposée.

Vos exercices de cette semaine 

4 erreurs à éviter quand vous marchez 

Et bien ça y est, bravo, vous marchez tous les jours quelques dizaines de minutes ! Et cette dépense physique vous fait le plus grand bien sur le plan de la santé, de la forme et de la ligne.

Alors pour que vos efforts paient de plus en plus, voici quatre erreurs typiques que les marcheuses débutantesont tendance à commettre. Pas vous bien sûr... mais on ne sait jamais.

1. Il ne faut pas marcher la tête orientée vers le bas

  • Cela peut vous causer des douleurs musculaires au niveau du cou, du dos et des épaules. 
  • Il convient donc de redresser le dos, de relever le menton et de regarder loin devant soi.

    2. Il ne faut pas allonger le pas pour accélérer
  • Souvent, lorsque l'apprentie marcheuse cherche à accélérer, elle a tendance à vouloir faire des pas de plus en plus grands. Elle cherche à déposer son pied le plus loin possible devant elle. 
  • La bonne solution est ailleurs... Mieux vaut faire des pas moins allongés mais plus rapides. 
  • C'est le pied de derrière qui doit donner l'impulsion, votre marche sera plus rapide mais aussi plus régulière.

    3. Il ne faut pas garder les bras le long du corps
  • Ne gardez pas les bras le long du corps lorsque vous marchez : pliez les coudes et gardez-les près des côtes pour éviter des mouvements trop amples. 
  • Vos bras vont se balancer naturellement et permettre d'augmenter à la fois la puissance, la vitesse et l'équilibre du mouvement. 
  • Autre point : lorsqu'elles remontent pendant la marche, vos mains ne doivent jamais dépasser le niveau de votre poitrine.

    4. Il ne faut pas laisser les autres muscles se reposer
  • Quand vous marchez, ce sont bien entendu les muscles des jambes - cuisses, fessiers, mollets - et des bras qui sont sollicités. 
  • Mais la marche peut devenir une discipline très complète. Si, par exemple, vous durcissez vos abdominaux pendant que vous marchez, ce travail de contraction va les rendre plus fermes en quelques semaines. 
  • Vous allez donc gagner en tonicité et développer votre métabolisme. C'est tout bénéfice !

    Ne l'oubliez pas, tous ces conseils d'initiées n'ont qu'une raison d'être : tirer le maximum de profit de votre marche quotidienne.

 

N'oubliez pas admin de me faire parvenir votre suivi de la semaine ceci constitue une source importante de motivation !


Formulaire de votre suivi de la semaine 

Je vous dis a la semaine prochaine !

Diane

Votre coach personnel 

 

Si vous avez aimé, merci de le recommander

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn